Imprimer cette page

611 MW - Etat civil et cimetières (1942-1967)

Fermer le formulaire de recherche

sommaire

 

Présentation du fonds

-+
  • Introduction

    A la Libération, la législation française relative à l'état civil s'applique derechef. Il faut défaire ou légaliser en droit français ce qui a été fait par l'administration allemande. Par arrêté du Commissaire de la République du 21 mars 1945, les modifications de patronymes apportées par les autorités nazies sont déclarées nulles et non avenues. Pour les mariages conclus au cours de la guerre, les époux doivent opter pour l'un des régimes du droit français. L'activité en matière d'actes de décès est particulièrement lourde : soldats allemands et français, incorporés de force, victimes civiles, prisonniers de guerre et déportés ; plusieurs dossiers concernent les morts violentes. Quant au service des cimetières, il connaît une forte activité due aux nombreux décès lors des combats de la Libération. Une remise en état des cimetières, dont l'entretien fut négligé pendant la guerre, s'impose. Les incinérations, interrompues depuis le 29 septembre 1944 par suite d'un bombardement ayant touché les conduites de gaz, reprennent en décembre 1945.

     ...  

  • Nom du producteur

    Division VIII, état civil et cimetières

  • Présentation du producteur

    Après la guerre 1939-1945, l'office d'assurances prend la désignation de division VII. Une nouvelle division, la VIII, est créée, regroupant les services de l'état civil et des cimetières.

  • Historique de la conservation

    Les dossiers contenus dans ce versement apparaissent dans l'inventaire des archives administratives et contemporaines de la Ville de Strasbourg, volume 4, pages 287-293, publiés en 1960. Une partie provient d'un versement ultérieur. La cotation définitive a été réalisée à l'occasion du déménagement, l'analyse et l'indexation finalisés en 2009. ...  

  • Modalités d'entrées

    Versement.

  • Langue et écriture des documents

    français, allemand