Les documents du mois


Une fête de tir pour les arbalétriers de Strasbourg (III 155/4)

Voir toutes les images (1)

Voilà un document qui invite les autorités de Strasbourg à diffuser l’annonce d’un concours de tir organisé par les autorités d’Esslingen, ville située aux portes de Stuttgart. Cela se passe en 1516.

Le « carton d’invitation » est en fait un imprimé sur papier de taille moyenne (44 x 32 cm) authentifié par un sceau plaqué, daté du lundi après le dimanche Laetare, soit le 3 mars 1516, pour une événement prévu le jour de la St-Laurent, le 10 août de la même année.

Le document lui-même porte toutes les informations importantes. Les deux règles présentées sur la gauche du texte indiquent les mesures de référence : le pied (Schuh) d’Esslingen, qui vaut 0,277 m., alors que celui de Strasbourg mesure 0,2949 m., et la coudée locale. En bas de notre invitation, le plus grand cercle indique la taille du cœur de la cible, et le plus petit des deux la taille maximale du carreau de flèche. Tout cela est donc très clairement organisé et réglementé.

Il faut dire que l’enjeu est de taille puisque le vainqueur remporte 101 gulden, ce qui représente une somme considérable. Ceux qui suivent le grand vainqueur ne sont pas oubliés puisque le deuxième remporte 90 gulden, et que les suivants voient leur gains décroitre de 10 en 10 jusqu’à 50 gulden, puis de 5 en 5, de la septième à la douzième place et jusqu’à 20 gulden. La diminution des gains continue par tranche de deux, puis de un gulden, jusqu’à ce que le vingt-sixième et dernier concurrent classé remporte 1 gulden.

Outre le jeu d’adresse, les enjeux sont bien évidemment ceux des rencontres, des relations et des échanges entre villes et entres spécialistes du tir. Les techniques, les technologies sont à cette occasion observées avec beaucoup d’attention, d’autant plus que la cible est placée à 315 pieds de distance, soit à 87 mètres, et que la cible mesure 8,3 cm de diamètre.

A vos arcs, à vos arbalètes, vous aurez 40 essais pour remporter le concours !