Actualités


14-18 au jour le jour : le journal de Karl Heinrich Weiske

Du 02/08/2014 au 11/11/2018 Commémoration

Weiske devant un char factice

Dans le cadre de la commémoration de la Guerre 1914-1918, nous achevons la publication du journal de Karl Heinrich Weiske avec les mois de janvier à juillet 1918, date à laquelle s'arrête le journal.

K.H. Weiske passe la dernière année de la guerre sur le front des Flandres, dans les départements du Pas-de-Calais, du Nord et en Belgique, dans la province de Hainaut, autour de Quiévrain. Son unité se bat contre les troupes anglaises, qu’il appelle le « Tommy ».

Le maréchal des logis chef Weiske se désole des destructions des villes (Bapaume, le 2 avril 1918), des ravages des bonnes terres cultivables par les milliers de trous d’obus, des nombreux morts laissant derrière eux des veuves et des orphelins. Lui-même est régulièrement sollicité pour photographier les tombes, afin de faire parvenir un souvenir aux familles.

En 1918, les problèmes de ravitaillement sont récurrents, tout manque : nourriture, uniformes, licous pour les chevaux, montures, mais l’Allemagne organise encore, en juin 1918, le tournage d’un film de propagande auquel il participe. A la fin du printemps, la grippe espagnole, une calamité de plus, s’abat sur les organismes affaiblis des soldats : Weiske la contracte en juillet.

Le journal s’arrête le 23 juillet. Nous ignorons donc la réaction de Weiske à l’annonce de l’Armistice, lui qui écrivait en janvier 1918 : « est-ce que cette année sera enfin celle de la paix ? ».

En tout cas, il a survécu au conflit et vivra jusqu’en 1933.

Retrouvez tout le journal de Karl Heinrich Weiske sur la page dédiée.