En voiture ! 140 ans de CTS

À travers une sélection de documents et d'objets, revivez la riche histoire de la CTS, ses hauts et ses bas, une histoire qui continue de s’écrire au fil des rails.

 

 (jpg - 2344 Ko)
Affiche de l'exposition "En voiture !" (jpg - 4115 Ko)

L'exposition En voiture ! 140 ans de CTS s'est tenue aux Archives du 6 mars au 30 juin 2017 en collaboration avec la Compganie des Transports de Strasbourg.


140 ans d'histoire des transports publics à Strasbourg

Depuis que Strasbourg a grandi au de là de ses murs, au milieu du XIXe siècle, ses habitants demandent un réseau de transports publics efficace et confortable. Aux fiacres et omnibus hippomobiles succède en 1877 la Straßburger Pferde-Eisenbahn-Gesellschaft, société de chemin de fer hippomobile.


Si la traction animale vaut à la jeune compagnie des débuts difficiles, le développement rapide de son réseau et son électrification à partir du 1894 par AEG, permettent la croissance du trafic jusqu’en 1914. La Première Guerre mondiale met à rude épreuve matériels et personnels où les femmes ont fait leur entrée en 1915. Après 1918, les pouvoirs publics viennent au chevet d’une CTS financièrement mal en point lui permettant d’investir à nouveau et de renouer avec le succès.


Mais dès les années 1930, le tramway amorce son déclin au profit de la voiture et de l’autobus. Seules les pénuries de la Seconde Guerre lui permettent de redresser provisoirement la barre. Le trafic replonge au cours des années 1950 et progressivement lignes de tramway et de trolleybus sont remplacées par des bus. La dernière ligne, du Stockfeld à Hoenheim, s’arrête le 30 avril 1960. Le 1er mai, « l’enterrement du tramway » attire 100 000 personnes.


Dans les années 1960-1970, l’hégémonie du bus montre à son tour ses limites. Le tout-voiture congestionne la ville, causant pollution et gênant les transports en commun. La CTS perd 20 % de sa clientèle en 10 ans ; malgré des programmes de modernisation la situation ne s’améliore guère.


Dès 1973, une étude conclut à la nécessité d’un mode de transport en site propre. En 1975, un avant-projet d’une première ligne de tramway est approuvé et sa réalisation adoptée en 1979. Mais les élections de 1983 font émerger un projet concurrent le VAL (véhicule automatique léger).


L’élection municipale de 1989 voit finalement triompher le tramway. La première ligne de Hautepierre au Baggersee (A) est ouverte en 1994, puis en 2000 la ligne B de l’Elsau à Hoenheim et vers l’Esplanade. En 2007, l’extension du réseau s’accélère avec le prolongement des lignes C (Neuhof) et D (Aristide Briand). Depuis, les ouvertures s’enchainent et en avril 2017 l’extension de la ligne D jusqu’à Kehl constitue le projet le plus ambitieux depuis 1994.



Donnez votre avis sur l'exposition

Avis des utilisateurs : 0/5 (0 avis)