Fermer le menu

Je cherche un bourgeois avant 1790

Fermer le formulaire de recherche
Année de l'obtention
Filtre

Un habitant de Strasbourg pouvait être manant ou bourgeois.

Les manants (Hintersassen) ne figurent dans aucun livre ou répertoire. Cette population nous échappe donc.

Les livres de bourgeoisie

Le statut de bourgeois s’acquiert par naissance, par mariage ou par achat. Dans tous les cas, le bourgeois est tenu de s’inscrire dans une corporation.

Lors de l’acquisition par mariage ou par achat et à partir de 1440, le nouveau bourgeois est inscrit dans un livre de bourgeoisie. Chaque notice donne le nom, le métier ou la corporation de rattachement, éventuellement le lieu d’origine et le nom de la mariée.

Il faut se rappeler que seul le premier d’une famille à devenir bourgeois est inscrit, mais plus ses descendants. Par ailleurs, la série des livres connaît plusieurs lacunes : les années 1531-1542, 1738, 1739, 1755-1761, 1778-1782, 1788, 1789 manquent, de même que les livres de bourgeoisie par achat : 1543-1559 et 1730-1737.

Le premier livre de bourgeoisie a été publié par Charles Wittmer. Le deuxième livre a été transcrit par André Stehlé et mis en ligne sous forme de fichier pdf. Les suivants sont munis d’index ou de fichiers nominatifs. Ils sont classés dans la sous-série 4 R :

  • 4 R 103 : 1440-1530,
  • 4 R 104 : 1543-1618,
  • 4 R 105 : 1559-1639,
  • 4 R 106 : 1640-1730,
  • 4 R 107 : 1618-1691,
  • 4 R 108 : 1691-1737.

À noter que les derniers livres sont en fait des relevés des sommes versées par les nouveaux bourgeois. Ils sont classés dans la série VI sous les numéros 284 (1740-1767), 285 (1762-1769), 286 (1769-1777).

Comment effectuer sa recherche

  • Saisissez les dates extrêmes de votre recherche

Autres sources et compléments

Un recensement général des chefs de famille, par rue, a été dressé en 1789. Son dépouillement par une classe du lycée Fustel-de-Coulanges en 1988 (sous la direction de M. Thierry Hatt) est disponible en salle de lecture.

On dispose des livres de la taille, annuels, qui donnent par corporation les bourgeois et le montant de leur impôt (série VII).

À noter que l’on ne dispose pas d’indications sur les voyageurs qui n’ont fait qu’un court séjour dans la cité rhénane. Seuls subsistent pour les dernières années de l’Ancien Régime l’inscription des nouveaux arrivants :

  • 4 R 95 : 1776,
  • 4 R 96 : 1784-1785,
  • 4 R 97 : 1785-1786,
  • 4 R 98 : 1787-1788.

Pour la deuxième moitié du XVIIIe siècle, certaines corporations ont édité des Almanachs annuels qui donnent la liste de leurs membres, par année d’inscription.

Enfin, restent les registres paroissiaux.