Fermer le menu

État-civil

Fermer le formulaire de recherche
Année

Calendrier républicain

Type d'acte
Filtre

Les Archives de Strasbourg conservent les registres paroissiaux antérieurs à 1792 et les registres d’état civil de Strasbourg uniquement jusqu’à l’année centenaire de l’année en cours (1913 en 2014, 1914 en 2015…) pour les naissances, 1922 pour les mariages, 1932 pour les décès.

Les documents sont disponibles en ligne sur le site Adeloch des Archives départementales du Bas-Rhin. Mais à compter de la loi du 13 janvier 1989, les mentions marginales sont portées uniquement sur l'exemplaire communal. Nous avons donc numérisé les actes d'état civil à compter de la fin du XIXe siècle et tenons notre collection numérisée à jour après chaque nouvelle mention. 

Avant 1792, les registres paroissiaux

Les registres paroissiaux des paroisses protestantes remontent au XVIe siècle, les registres de sépulture étant moins anciens que les autres séries (baptêmes et mariages). Les registres des paroisses catholiques sont postérieurs à 1681.

Le chercheur devra connaître la religion de la personne recherchée ainsi que sa paroisse car il n’existe pas d’index général, seulement des index paroisse par paroisse.

Après 1792, l’état civil

Institué à partir de 1792, l’état civil est commun à toute la population habitant ou présente sur le territoire de Strasbourg au moment de l’évènement. Il comporte des registres de naissance, de mariages et de décès ainsi que des tables décennales.

Les tables décennales répertorient alphabétiquement tous les actes d’un même type sur une période de dix années. Ils permettent ainsi de retrouver facilement un acte dont on ne connait pas la date exacte. Les tables décennales pour le XIXe siècle ont été détruites et sont remplacées par des tables annuelles. Cependant, un dépouillement sur petites fiches dactylographiées existe, consultable en salle de lecture.

Chaque acte est identifié par l’année et un numéro d’acte. Les actes de naissance portent pour la période la plus récente mention en marge des mariages, divorces, décès.

Un cas particulier : quand un enfant est reconnu par son père après la naissance (par exemple lors du mariage de sa mère), il figure dans les tables décennales sous le nom de naissance, mais pas sous le nom de reconnaissance.

Nous avons numérisé les actes suivants : les naissances à compter de 1903, les mariages de 1905 à 1922, les décès de 1905 à 1932, ainsi que les tables décennales (à compter de 1863 pour les naissances, 1873 pour le reste des registres). Les registres de naissances sont numérisés au fur et à mesure de leur versement par le service de l'état civil (au bout de 100 ans).

Comment effectuer sa recherche

  • Saisissez les dates extrêmes de votre recherche
  • Sélectionnez un ou plusieurs types d’actes en les cochant dans la liste.